COMMUNIQUE DE PRESSE 28 NOVEMBRE 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                                                           28 NOVEMBRE 2014    

Election présidentielle : Un premier tour pluraliste marqué par un manque de transparence et d’intégrité

 

L’Association Tunisienne pour l’Intégrité et la Démocratie des Elections ‘‘ATIDE’’ a mobilisé son arsenal d’observateurs pour l’observation des élections présidentielles, le 23 novembre 2014 en Tunisie et du 21 au 23 novembre 2014 à l’étranger. Plus de 4300 observateurs bénévoles accrédités ont été ainsi déployés sur 27 circonscriptions du territoire national ainsi que sur 6 circonscriptions à l’étranger dans plus de 120 villes de 17 pays. Les observateurs de l’ATIDE ont suivi toutes les étapes du jour du scrutin, depuis l’ouverture des bureaux de vote jusqu’à leur fermeture, ainsi que les opérations de dépouillement, de compilation et d’agrégation des resultats. Le Bureau Central des opérations de l’ATIDE a rendu public, de manière continue, les observations collectées relatives aux dépassements et défaillances enregistrés et vérifiés en Tunisie et à l’étranger.

Diverses difficultés pour l’observation

L’ATIDE a observé le premier tour de l’élection présidentielle en Tunisie et à l’étranger de manière exhaustive et ce malgré les difficultés rencontrées par ses observateurs le jour du scrutin. Certains observateurs ont été en effet écartés des centres de vote ou n’ont pas pu observer les opérations de collecte et de tri. D’autres observateurs ont subi des provocations de la part de responsables de bureaux de vote ou encore des représentants et de partisans de candidats

Une élection pluraliste

L’ATIDE considère que le premier tour de l’élection présidentielle a été pluraliste eu égard au nombre des candidats et à la diversité de leur courant politique. Ceci est un acquis pour la transition démocratique en Tunisie.

Manque de transparence et d’intégrité

Le premier tour de l’élection présidentielle a été marqué par un manque de transparence à cause de la difficulté d’accès des observateurs aux opérations de collecte et de tri. Ceci porte atteinte aux normes internationales relatives à la transparence des élections. En outre, les procès verbaux des réunions du conseil de l’ISIE n’ont pas été publiés ni sur le site internet de l’instance ni sur le Journal Officiel de la république tunisienne conformément à l’article 3 de la loi numéro 23 datée du 20 décembre 2012 relative à la création de l’instance supérieure indépendante des élections.

Le 1er tour de l’élection présidentielle s’est distingué aussi par un manque d’intégrité étant donné que les candidats n’ont pas bénéficié du même nombre de passages dans les média nationaux. Par ailleurs, les interventions de l’ISIE n’ont pas été satisfaisantes par rapport au non respect du silence électoral et aux discours de certains candidats lesquels étaient entachés par des incitations à la haine et à la violence et par des propos régionalistes. Des actes de violences verbales et physiques ont d’ailleurs été observés entre les partisans de certains candidats, ou envers des agents des bureaux de vote, des journalistes ou des observateurs.

Recommandations de l’ATIDE à l’ISIE

Pour réussir le deuxième tour de l’élection présidentielle, l’ATIDE recommande à l’ISIE de :

-        Respecter les procédures d’affichage des listes électorales dans les bureaux de vote des circonscriptions de l’étranger

-        Assurer un équilibre entre les deux candidats au niveau de leurs passages dans les média

-        Appliquer les mesures relatives au contrôle du financement de la campagne des deux candidats

-        Assurer un nombre suffisant d’observateurs de l’ISIE et des IRIEs pour limiter le nombre des dépassements durant la campagne et la période relative au silence électoral

-        Poursuivre les auteurs d’actes de violence, d’achat des voix et de falsification

-        Fournir aux observateurs de la société civile un environnement favorable à leur mission notamment en ce qui concerne l’observation des opérations de collecte et de tri.

-        S’employer à pouvoir annoncer les  résultats préliminaires du deuxième tour à la fin de la journée électorale, et ce pour éviter les déclarations portant le doute sur les résultats officiels

L’ATIDE appelle les candidats et leurs partisans  à respecter les principes de la campagne électorale ainsi que l’intégrité et la démocratie des élections. L’ATIDE exhorte ces derniers à éviter les actes et les déclarations pouvant provoquer des troubles à l’ordre public et entrainer par conséquent l’abstention des électeurs dans un climat déjà marqué par un manque de confiance des citoyens envers la classe politique

Pour plus d’informations, contactez le MEDIA DESK de ATIDE : Kouraich Jaouahdou 28 305 300 ; Montassar Souissi  26 985 728 – 98 621 870 , Nadia Ben Abbes : 28 454 802 ; Basma Ben Abid 94 296 036 ATIDE – Fax : +216 71 657 385 – Tél. : +216 71 862 897 / +216 71 962 383 – www.atide.org

 Télécharger communiqué